Règlement du Championnat de Bretagne

Règlement du Championnat de Bretagne

PARTIE 1 – PRESENTATION GENERALE DU CHAMPIONNAT

ARTICLE 1.1 – AUTORITÉ ORGANISATRICE

Le Championnat de Bretagne de Football Gaélique est assujetti à l’autorité de la Ligue Bretonne des Sports Gaeliques (LBSG) et de son Comité de Contrôle des Compétitions (CCC-Brittany), ou à défaut de celui‐ci, du comité sportif (CSF) de la Fédération Francaise des sports Gaeliques (FFSG).

Il est organisé par la LBSG par délégation de la FFSG dont le CSF peut ordonner des modifications et des dérogations ponctuelles à destination de certains clubs ou journées de championnats afin de faciliter l’articulation entre ses compétitions.

Le CCO, aura pour rôle de proposer des scénarios à valider pour le CCC,

La compétition sera définie avec les pré‐requis indiqués par le European County Board Management (ECMC), son Competitions Control Commitee (CCC-Europe) et la Fédération de Football Gaélique.

ARTICLE 1.2 – CLUBS PARTICIPANTS

Chaque club affilié à la LBFG peut prendre part au Championnat de Bretagne de Football Gaélique. Cependant, pour y participer, il devra avoir rempli la fiche d’information en annexe et être à jour de sa cotisation avant le 31 juillet. Toute demande reçue au-delà de cette date sera néanmoins étudiée par la LBFG qui se réserve le droit de valider ou non l’inscription, dans un délai de 2 semaines avant la reprise du championnat.

Les autres clubs, affiliés à la GAA, peuvent prendre part à une ou plusieurs journées du Championnat de Bretagne de manière amicale, sur invitation de l’organisateur et/ou de la ligue, sans prendre part au classement final.

ARTICLE 1.3 – NOMBRE D’ÉQUIPES INSCRITES

Chaque club a la liberté d’inscrire autant d’équipes qu’il le souhaite pour l’ensemble du Championnat, sous forme d’équipes réserves pour les équipes supplémentaires (nommées respectivement “B”, “C”, etc), à la condition que ces équipes soient inscrites pour l’ensemble de la compétition du Championnat de Bretagne masculin .

Plusieurs clubs peuvent décider de s’associer pour former une entente en cas de difficulté à composer un effectif suffisant. Cette entente est valable pour l’ensemble du championnat et aucune séparation des équipes n’est admise au cours de la compétition. Une entente créée pour la participation en championnat n’implique pas l’interdiction aux clubs concernés de participer aux autres compétitions en leur nom propre.

Dans les deux cas cités ci-dessus, les clubs devront aviser le Comité Directeur de la Ligue Bretonne de Football Gaélique, via la fiche d’information en annexe, avant le 31 juillet.

ARTICLE 1.4 – DURÉE DU CHAMPIONNAT

Le Championnat de Bretagne de Football Gaélique se tient entre les mois de Septembre et de Juin de chaque saison. La ligue peut décaler cette date sur décision du CCC.

ARTICLE 1.5 – COMPÉTITION MASCULINE

Les compétitions masculines auront lieu si trois (3) équipes minimum sont inscrites avant le 30 septembre, dans chaque catégorie.

ARTICLE 1.6 – ORGANISATION DU CHAMPIONNAT

Les articles relatifs à l’organisation de la compétition sont détaillés dans la partie 9 (articles 9.1 à 9.7).

Le format du championnat sera établi en fonction du nombre d’équipes inscrites.

Un minimum de 4 équipes composent la Division 1, le reste des équipes composent la D2, en deux poules égales si il y a plus de 7 équipes. La D1 se joue en Aller simple, et la D2 en Aller retour si il y a moins de 5 équipes par poules.

En Fin d’année sont organisés des PLAYOFF pour attribuer un titre de champion pour chaque division.
En D1 3 matchs: 1er contre 2eme / 3eme contre 4eme / 5eme contre 6eme afin d’établir le classement final.
Si moins de 6 équipes en D2, le système est identique. En cas de poules, on organise une demi finale et une finale avec: 1er poule A contre 2eme poule B / 1er poule B contre 2eme poule A.

En fin de saison, un barrage sera organisé entre le dernier de D1 et le premier de D2 à l’issue des PLAYOFF. Le vainqueur de ce match jouera en D1 la saison suivante, le perdant en D2.

PARTIE 2 – LES JOURNÉES DE CHAMPIONNAT

ARTICLE 2.1 – CALENDRIER

Le Championnat de Bretagne de Football Gaélique est composé :

  • au moins 4 journée en D1, plus une journée de PLAYOFF
  • Entre 5 et 10 journée en D2 selon le nombre de clubs inscrits. Plus deux journées de PLAYOFF.

Le nombre de journées par division sera arrêté par le CCC-Brittany au plus tard le 31 août.

ARTICLE 2.2 – VALIDITÉ DU CALENDRIER

Les dates du Championnat de Bretagne de Football Gaélique ne doivent pas interférer avec le calendrier des compétitions organisées par la FFSG et l’European County Board (GEE), auxquelles les clubs Bretons sont susceptibles de participer. Une validation des dates du Championnat de Bretagne de la part de la FFG et de l’ECMC est donc nécessaire.

Toutefois, s’il était impossible d’obtenir une validation par la FFSG et la GEE pour le 30 septembre du calendrier envisagé pour l’organisation du Championnat de Bretagne de Football Gaélique et si l’une de ces deux instances décidait d’organiser une compétition à une date déjà retenue pour le Championnat de Bretagne de Football Gaélique, il appartiendrait au CCC-Brittany de décider le cas échéant du report ou non de cette journée de championnat.

ARTICLE 2.3 – ORGANISATION D’UNE JOURNÉE

Chaque journée est organisée dans un club participant à la journée de championnat. Le CCO attribue les journées en même temps que le calendrier, et le pôle arbitrage le roulement des arbitres centraux et des Umpires. Chaque clubs participants à la journée doit pouvoir fournir un arbitre central et des umpires pour les matchs attribués.

En cas de manquement à l’obligation d’arbitrage, une sanction sera prise contre le club fautif.

ARTICLE 2.4 – PLAYOFF

  1. Les clubs candidats à l’organisation de la finale de coupe de Bretagne / tournoi amical devront se prononcer au plus tard le 31 décembre. Le choix de l’organisateur et de la date sera annoncé pour le 31 janvier au plus tard.
  1. Les dates des PLAYOFF du Championnat de Bretagne de Football Gaélique seront communiquées en juillet par le CCC-Brittany. Les clubs participant au Championnat de Bretagne, ont la priorité pour émettre le souhait d’organiser une journée aux dates fixées par le CCC-Brittany. Si une ou plusieurs dates ne sont pas réservées, la LBFG peut organiser ou déléguer l’organisation à une association, dans le cadre du développement du football gaélique.
  2. Les demandes doivent être formulées avant le 31 janvier.
  3. Dans le cas où plusieurs clubs émettraient le souhait d’organiser à la même date, une journée de championnat, le choix du club organisateur se fera par le vote du comité directeur de la LBFG. Toutefois, la priorité sera donnée aux clubs ayant vu leur demande rejetée la saison précédente et à l’inverse, ne seront traitées qu’en dernier lieu, les demandes des clubs, dont l’organisation du tournoi de l’année précédente, a été retirée dans les conditions stipulées à l’article 2.5 ci‐après.
    Dans le cas d’un désistement en cours d’année, la journée pourra être jouée si un autre club émet le souhait de l’organiser. La priorité sera donnée tout d’abord au(x) club(s) ayant dû procéder à l’annulation de la journée qu’ils devaient initialement organiser dans les conditions mentionnées au paragraphe ii de l’article 2.5 ci‐après, puis ensuite au(x) club(s) s’étant vu refuser l’attribution de cette journée en application des dispositions du paragraphe iii du présent article et enfin aux clubs n’organisant pas de journée pour la saison en cours.

ARTICLE 2.5 – REPORT ET ANNULATION

  1. Tout changement de date ou annulation volontaire, d’une journée de championnat doit être communiqué quatre (4) semaines avant la date prévue et également, avant la nouvelle date, dans le cas d’un report. Ce fait peut‐être sujet à des sanctions sportives de la part du comité sportif compétant, pour la saison en cours ou la saison suivante.
  2. Pour un changement involontaire dû aux intempéries ou à tout autre événement, indépendant de la volonté de l’organisateur, la nouvelle date de championnat devra être connue deux (2) semaines auparavant.
  3. Si l’organisateur décide d’annuler sa date de championnat, la LBFG se garde le droit de l’attribuer à un autre organisateur ou de retirer cette journée du Championnat de Bretagne.

PARTIE 3 – MISE EN APPLICATION DES RÈGLES

ARTICLE 3.1 – CONTRÔLE DES RÈGLES

  1. Un Responsable de la Compétition (CCO) sera désigné par le comité sportif compétent pour s’assurer que les présentes règles, ainsi que les réglementations fixées par la FFG et l’ECMC, sont correctement appliquées et transmises aux arbitres, lors de l’ensemble des journées.
  2. Il existe Un CCO masculin. Si aucun des CCO habituels n’a les moyens de se rendre de manière régulière sur les compétitions d’une des deux divisions, un ou plusieurs CCO suppléants seront désigné par le CCC-brittany pour la saison en cours.
  3. Si le CCO ne peut se déplacer sur une journée de championnat, un suppléant devra être désigné par le CCO dans le club qui recoit la compétition.

ARTICLE 3.2 – LITIGES

En l’absence de certaines règles spécifiques ou de litige lors des tournois, le CCO dispose de l’autorité pour prendre les décisions ou dispositions qu’il juge nécessaires.

ARTICLE 3.3 – INTÉGRITÉ DU CORPS ARBITRAL

  1. Le CCO, les clubs, les organisateurs des tournois, ainsi que la LBFG et la FFG, ne doivent influencer d’aucune manière les arbitres quant à l’application des règles du jeu officielles.
  2. le responsable Arbitrage a pour rôle de s’assurer que les arbitres officiels peuvent exercer pleinement leurs fonctions lors de la compétition, sans aucune interférence de la part des clubs ou de personnes extérieure. Dans le cas contraire, un rapport sera effectué et des sanctions sportives appliquées par le comité sportif compétent.

ARTICLE 3.4 – RESPECT DES RÈGLES

La participation d’un club au Championnat de Bretagne de Football Gaélique implique pour ce club l’application du présent règlement, des réglementations en vigueur au sein de la LBFG et de la FFG, ainsi que des règles du jeu officielles de la Gaelic Athletic Association (GAA), suivant la dernière version publiée. Tout manquement par le club ou par ses joueurs peut entraîner des sanctions sportives de la part du comité sportif compétent.

ARTICLE 3.5 – ARBITRES

Un arbitre officiel doit être au minimum désigné pour chaque journée du Championnat de Bretagne de Football Gaélique. Dans la mesure où il n’y a pas d’arbitres officiels, les équipes doivent fournir au minimum un arbitre. En cas de refus, des sanctions sportives pourront être prises par le comité sportif compétent. Le CCO, le responsable Arbitrage et le club organisateur désigneront en avance un planning d’arbitrage des matchs pour la journée, en accord avec les arbitres présents et les clubs

Dans le cas où un tournoi est constitué de plusieurs compétitions, masculine et féminine et/ou de plusieurs divisions, le responsable Arbitrage devra désigner au minimum autant d’arbitres officiels que de compétitions différentes.

ARTICLE 3.6 – JUGES DE BUTS ET DE TOUCHE

Le responsable Arbitrage doit également désigner pour chaque rencontre au minimum deux (2) juges de buts, pour la validation des points et si possible deux (2) juges de touches. Ces juges doivent être obligatoirement non licenciés dans l’une des deux équipes jouant sur le terrain.

Toutes les équipes engagées dans la journée doivent désigner dans leurs rangs des juges de but et de ligne. Ceux‐ci devront se présenter auprès de l’arbitre central et des organisateurs 5 minutes avant le début du match, quand leur équipe aura été désignée « arbitres assesseurs » sur le tableau de match.

Conformément aux recommandations du CCC-Europe, les équipes ne s’acquittant pas de cette obligation seront sanctionnées par le RC d’une pénalité de 1 point par match au classement général final, voir en cas de mauvaise volonté manifeste, à la disqualification de la compétition. En outre si l’arbitre central estime que ces juges de but ou de touche ne s’acquittent pas correctement de leur tâche, leur équipe s’exposerait aux mêmes sanctions. De plus, des mesures disciplinaires individuelles pourraient être engagées à l’encontre des dit‐ joueurs.

PARTIE 4 – DEVOIRS DE L’ORGANISATEUR

ARTICLE 4.1 – TERRAIN

  1. Dès la connaissance de la date, les organisateurs d’une journée de Championnat de Bretagne de Football Gaélique doivent faire la demande d’un ou plusieurs terrains auprès des services compétents de la commune où ils souhaitent organiser cette journée, voire auprès de tout organisme propriétaire de terrains de sport sur cette même commune.
  2. Tout report d’une date dû ou non à la disponibilité des terrains, la LBFG et le comité sportif compétent se garde le droit de l’accepter.
  3. Si la réservation n’est toujours pas effectuée, deux semaines avant la date prévue, la LBFG et le comité sportif compétent peuvent décider de retirer l’organisation. Si l’organisateur est un club affilié, celui‐ci se verra placé en fin de liste pour l’organisation d’une journée de championnat, la saison suivante.
  4. Les terrains utilisés doivent être prioritairement en pelouse naturelle ou synthétique. En dernier recours, une autre surface peut être utilisée mais les organisateurs doivent prévenir deux semaines à l’avance la LBFG et le comité sportif compétent, qui se gardent le droit de l’accepter ou non, ainsi que les clubs participants.

ARTICLE 4.2 – PLAGE HORAIRE

Les organisateurs doivent disposer du ou des terrains, sur une plage horaire suffisante à la tenue de l’ensemble des matches de la journée.

ARTICLE 4.3 – RESPONSABILITÉ

Les organisateurs sont responsables de la sécurité des joueurs et des arbitres. Ils sont également responsables de la sécurité du public dès son entrée dans le stade et jusqu’à sa sortie.

ARTICLE 4.4 – ASSISTANCE DE PREMIERS SECOURS

Les organisateurs de la journée doivent s’assurer de la présence effective d’un médecin lors de la compétition. En tout état de cause et en l’absence d’un médecin physiquement présent, les organisateurs doivent obligatoirement prévoir des dispositions d’urgence pour les joueurs, les arbitres et le public : téléphone, affichage précisant le médecin de service, le ou les établissements hospitaliers de garde, les services d’évacuation (ambulance), matériel de secours de première intervention.

ARTICLE 4.5 – ÉQUIPEMENTS A DISPOSITION

Les organisateurs d’une journée doivent mettre à disposition des équipes, les installations et fournitures suivantes :

  1. des vestiaires adéquats pour les équipes participantes, ainsi que des vestiaires séparés pour les arbitres officiels ainsi que pour les joueuses et équipes féminines.
  2. des bouteilles d’eau en quantité suffisante pour la réhydratation des joueurs
  3. des lieux protégés pour les joueurs et les spectateurs en cas d’intempéries
  4. un tableau de compétition visible, permettant aux équipes de consulter le planning des matches, les résultats et les classements. Les organisateurs devront aussi indiquer les équipes arbitrant les matches, en cas d’absence d’arbitre officiel pour la journée
  5. une feuille récapitulative de l’organisation du tournoi
  6. des chasubles permettant, le cas échéant de différencier deux équipes portant les mêmes couleurs de maillot

ARTICLE 4.6 – DIMENSIONS DES TERRAINS

Les dimensions des terrains doivent être similaires aux dimensions réglementaires d’un terrain de football association ou de rugby.

ARTICLE 4.7 – LIGNES

  1. Les lignes et marquages réglementaires de football gaélique, doivent être tracés sur le ou les terrains. A défaut, ceux‐ci peuvent être remplacés par des lignes ou marquages existants situés à proche distance.
  2. Dans l’impossibilité de tracer des lignes, celles‐ci peuvent être marquées par un objet temporaire tel que des cônes ou des drapeaux.

ARTICLE 4.8 – DIMENSIONS DES BUTS

Les buts doivent, dans la mesure du possible, être conformes aux dimensions officielles définies pour les compétitions senior masculines de football gaélique, dans le cadre d’un Championnat de Bretagne mixte ou masculin.

Les dimensions autorisées, suivant le type de terrain sont :

  • pour un terrain de football association, les dimensions sont celles des buts de football, soit 7,32 mètres de largeur et 2,44 mètres de hauteur. Des barres verticales fixes d’au moins 4,50m de longueur totale, non flexibles, résistantes aux tirs et garantissant la sécurité des joueurs, doivent être ajoutées à chaque extrémité de la barre transversale, pour la zone de marque à un (1) point.
  • Pour un terrain de rugby, dans les cas ou la barre n’est pas amovible ou n’a pu être baissée à la hauteur réglementaire, une barre transversale rigide et garantissant la sécurité des joueurs, doit être ajoutée, suivant la hauteur of icielle définie dans les règles du jeu de football gaélique. Pendant le match, un point sera alors compté si la barre transversale originelle du but de rugby, restée en place, est touchée. Cependant, la barre transversale de rugby est tolérée dans la mesure où les organisateurs n’ont pu ajouter la barre transversale décrite ci dessus.

ARTICLE 4.9 – FILETS DE BUTS

Des filets doivent être mis en place pour délimiter chaque but, entre les poteaux et la barre transversale officielle. Les détails de la disposition du filet sont indiqués dans la règle du jeu. Une vérification systématique des filets doit être effectuée par les arbitres ou par les juges de ligne désignés avant chaque rencontre.

PARTIE 5 – ORGANISATION DU CHAMPIONNAT

ARTICLE 5.1 – ENREGISTREMENT

Les équipes doivent informer le club organisateur et le CCO de leur participation à une journée, au plus tard 72h avant le début de celle ci, en indiquant le nombre de joueurs présents sur une feuille de match. En cas de manquement à cette obligation d’information, l’équipe concernée sera considérée comme forfait, et le club organisateur ne sera pas tenu de les inclure dans le planning de la journée et de leur fournir des repas, faute d’informations.

ARTICLE 5.2 – FEUILLE D’EQUIPE

Le jour du match, et au plus tard 30 minutes avant le coup d’envoi du premier match, les équipes participantes devront fournir au CCO la liste complète des joueurs enregistrés au club et participants à la journée.

Pour un match de classement, cette liste devra être fournie à l’arbitre. Dans ce cas, celui-ci devra joindre la feuille de match de chaque équipe avec son rapport de la rencontre.

-Tous les joueurs doivent avoir été enregistrés à la FFG au plus tard la veille du tournoi et être en règle auprès de l’organisation (cotisation à jour, certificat médical et autorisations fournies) 

– La liste, issue du Foireann, doit mentionner le nom, le prénom, la date de naissance, le n°de licence FFG* et le numéro de maillot du joueur concerné. La liste peut contenir un maximum de 18 noms pour la journée.

– Une liste contenant moins de 7 noms indique que l’équipe est forfaite et ne marquera aucun point sur la journée.

– La liste ne doit pas indiquer les éventuels renforts supplémentaires . Si le numéro de Licence FFG n’a pas été fourni, le contrôle se fera à posteriori.

– La liste doit être signée par le secrétaire du club, ou à défaut, le responsable de l’équipe pour la journée dont le nom sera précisé.

Tout manquement à cette obligation, toute fausse déclaration ou inscription de joueurs non-enregistrés ou non en règle avec la fédération entraînera le retrait de l’ensemble des points acquis au cours de la journée. Des sanctions supplémentaires seront appliquées en cas de récidive.

Le CCO, l’arbitre de la rencontre et les organisateurs pourront vérifier l’exactitude des informations données sur la liste, suivant le règlement correspondant.

ARTICLE 5.3 – NOMBRE D’ÉQUIPES PAR CLUB

i. Un club peut enregistrer plusieurs équipes pour une journée, sous réserve d’accord de la LBFG et de l’organisateur. Seules la ou les équipes inscrites officiellement au Championnat de Bretagne de Football Gaélique participeront au classement général du championnat.

ii. Un joueur est autorisé à disputer une même journée dans une seule équipe de son club. La participation d’un joueur dans différentes équipes du même club est autorisée mais uniquement sur des journées différentes, toutes divisions confondues.

III. Un club présentant plusieurs équipes dans plusieurs divisions devra soumettre à la ligue une liste de 9 joueurs devant figurer dans son équipe première et ne pouvant jouer pour son équipe en seconde division. Un exception sera faites pour 1 joueur par journée de championnat. Cette liste sera a fournir avant le premier match du championnat et ne sera pas modifiable pur la saison en cours.

ARTICLE 5.4 – NOMBRE DE JOUEURS

i. Une équipe enregistrée pour une compétition doit se composer de joueurs licenciés de la FFG, et doit être composée au minimum de sept (7) joueurs par équipe.

ii. Seuls neuf (9) joueurs maximum par équipe doivent être présents sur le terrain avant l’entame d’un match. Toutefois, si lors d’une rencontre une des équipes présentent un effectif moindre, le nombre de joueurs peut être diminué en accord avec les deux capitaines et l’arbitre central.

iii. En début de saison, le CCC-Brittany pourra décider exceptionnellement qu’une ou plusieurs des divisions se dispute soit à sept (7) contre sept (7), soit à onze (11) contre onze (11).

ARTICLE 5.5 – CERTIFICAT MÉDICAL ET ASSURANCE

Les clubs ont la responsabilité de contrôler et de conserver les pièces fournies pour l’enregistrement de leurs joueurs, notamment un certificat médical de non contre‐indication à la pratique du football gaélique en compétition et une attestation d’assurance couvrant cette pratique. Si le licencié a refusé la souscription à l’assurance proposée par la fédération, il devra présenter une attestation d’assurance complémentaire lors de l’enregistrement de l’équipe. Le cas échéant, les sanctions évoquées à l’article 29 du présent règlement s’appliqueront.

ARTICLE 5.6 – RENFORTS EXCEPTIONNELS

Dans tous les autres cas, une équipe incomplète mais présentant 7 joueurs minimum en début de journée pourra faire appel à des renforts exceptionnels au cours de la journée et des matchs qu’elle sera amenée à disputer. Elle devra, avant le coup d’envoi de chaque rencontre, fournir à l’arbitre une liste des renforts utilisés pour le match, mentionnant :

Le nom, prénom, date de naissance, n° de licence et club d’affiliation de chaque joueur prêté, ainsi que le numéro du maillot utilisé pour la rencontre.

L’utilisation de ces renforts exceptionnels se fera dans le cadre réglementaire défini aux articles précédents. Tout manquement à cette obligation, toute fausse déclaration ou participation de joueurs non-enregistrés ou non en règle avec la fédération entraînera le retrait de l’ensemble des points acquis au cours de la journée. Des sanctions supplémentaires seront appliquées en cas de récidive.

ARTICLE 5.7 – ÉQUIPEMENT

Chaque équipe doit posséder un jeu complet de tenues sportives, aux couleurs officielles pour pouvoir participer à une journée : maillots avec numéros différents et non absents, shorts et chaussettes. Chaque joueur participant à une rencontre du championnat doit être équipé d’un protège-dents.

Les numéros des maillots doivent être reportés sur la feuille d’enregistrement de l’équipe, afin que les joueurs puissent être identifiés par les arbitres et autres instances officielles lors des matches.

PARTIE 6 – LES MATCHES

ARTICLE 6.1 – RÈGLES DU JEU

Chaque match doit suivre les règles du jeu officielles du football gaélique codifiées par la GAA..

ARTICLE 6.2 – CHANGEMENTS

Le nombre de changements est illimité pendant un match, parmi les joueurs de la liste d’enregistrement de l’équipe. L’arbitre devra veiller à ce que l’équipe garde toujours le même nombre de joueurs à l’issue de chaque changement.

Les changements doivent s’effectuer avec l’accord de l’arbitre, assisté du quatrième arbitre si il existe. Le remplaçant ne peut rentrer sur le terrain qu’après que le remplacé l’ait quitté.

A défaut et afin de ne pas interrompre le cours du jeu un signe distinctif doit être porté par le remplaçant et transmis au joueur sortant pour manifester leur présence ou non dans le jeu. Les changements doivent avoir lieu lors des arrêts dans le jeu. L’arbitre central à toutes latitudes pour faire annuler ou retarder un changement qu’il estimerait abusif.

Le changement entre le joueur entrant et le joueur sortant doit s’effectuer dans la zone de remplacement situé sur cinq (5) mètres de chaque côté de la ligne médiane.

ARTICLE 6.3 – BLESSURES

Dans le cas d’une blessure, le joueur doit sortir des limites du terrain, au plus près de l’endroit où il s’est blessé. Son retour, ou l’entrée de son remplaçant si son entraîneur le demande, sera possible après accord de l’arbitre.

ARTICLE 6.4 – EXPULSION LORS D’UN MATCH

Un joueur est expulsé d’un match lorsqu’il reçoit :

  • un deuxième carton jaune dans le même match
  • un noting après avoir reçu un carton jaune
  • un carton rouge
  • un carton jaune et un carton noir au cours du même match
  • un carton noir. Il peut alors être remplacé par un autre joueur dans la limite de 2 cartons noirs par équipe et par match. Un troisième carton noir au cours de la journée entraînera l’expulsion sans remplacement du joueur concerné.

PARTIE 7 – MESURES DISCIPLINAIRES

ARTICLE 7.1 ‐ COMMISSION DE DISCIPLINE

Une commission de discipline est désignée en début de saison pour l’ensemble du championnat et composée de 5 personnes : le responsable général des compétitions, le responsable de l’arbitrage et 3 membres volontaires élus par le CCC et issus de clubs différents. 3 membres suppléants issus de clubs différents sont également désignés.

ARTICLE 7.2 – ENREGISTREMENT DES SANCTIONS

A l’issue de chaque match, l’arbitre a la responsabilité d’enregistrer auprès du CCO la liste des cartons jaunes, noirs et rouges distribués au cours de la rencontre : 

– Dans la liste des rencontres, en mentionnant le nombre total de cartons distribués, pour chaque type de carton et chaque équipe.

– Dans le tableau des sanctions, en mentionnant le match, le nom, prénom et numéro du joueur sanctionné, le type de sanction et la raison.

Chaque carton rouge direct fera l’objet de 2 rapports détaillés : 1 de la part de l’arbitre et 1 de la part du joueur sanctionné. Ces rapports doivent être transmis au CCO et à la commission de discipline dans un délai de 48 heures après la journée.

Si l’arbitre estime que la faute ou l’offense ayant conduit à un carton rouge est suffisamment sérieuse, il pourra décider en accord avec le CCO de disqualifier le joueur pour l’ensemble du tournoi. Une procédure disciplinaire sera ensuite appliquée.

ARTICLE 7.3 –SUSPENSION AUTOMATIQUE

Les sanctions suivantes enregistrées pour le même joueur au cours d’une ou plusieurs journées, entraîneront automatiquement les suspensions suivantes :

2 cartons jaunes sur 2 matchs consécutifs : suspension pour le prochain match

3 cartons jaunes sur 3 matchs consécutifs : suspension pour les 2 prochains matchs

4 cartons jaunes sur 4 matchs consécutifs : suspension pour les 3 prochains matchs…

Carton noir : suspension pour le prochain match

Carton rouge indirect : suspension pour le prochain match

Carton rouge direct : suspension pour l’intégralité de la prochaine journée ou 2 matchs minimum (la sanction la plus lourde s’applique)

Ces sanctions seront validées par le comité de discipline et applicables au terme d’un délai maximum de 5 jours après la journée, dés la journée suivante ou tour de coupe de Bretagne jouée par l’équipe du joueur concerné.

Elles seront aussitôt communiquées au CCC et au club concerné, aux coordonnées indiquées dans

la fiche d’information, et auront valeur de notification officielle.

ARTICLE 7.4 – SUSPENSION COMPLEMENTAIRE

L’étude des rapports fournis concernant un carton rouge direct peut amener la commission de discipline à prononcer une suspension complémentaire, en fonction de la gravité des faits évoqués.

ARTICLE 7.5 – SUSPENSION IMMEDIATE

Si l’arbitre estime que la faute ou l’offense ayant conduit à un carton rouge est suffisammentsérieuse (cas de violences aggravées…), il pourra décider en accord avec le RC de disqualifier immédiatement le joueur pour l’ensemble de la journée. La procédure disciplinaire sera ensuite appliquée.

ARTICLE 7.6 – APPEL

Un joueur peut contester une sanction ou une suspension, en fournissant une lettre d’explication à la commission de discipline, dans un délai de 5 jours suite à la notification officielle. Son cas sera alors réétudié par la commission de discipline, où les 3 membres suppléants remplaceront les 3 membres titulaires.

La décision définitive devra être notifiée au CCC et au club concerné dans un délai maximum de 5 jours.

ARTICLE 7.8 – INSCRIPTION D’UN JOUEUR SUSPENDU

Les clubs ont la responsabilité de s’assurer de la non-participation de leurs joueurs suspendus. L’inscription par erreur d’un joueur suspendu sur la feuille d’équipe devra être corrigée avant la première rencontre disputée par l’équipe concernée.

ARTICLE 7.9 – SANCTIONS APPLIQUEES AUX RENFORTS EXCEPTIONNELS

Les règles de sanctions et suspensions s’appliquent également aux joueurs participant aux rencontres en tant que renforts exceptionnels. Les suspensions s’appliqueront pour les prochains matchs et journées auxquels le joueurs concerné est susceptible de participer avec son club.

PARTIE 8 : COUPE DE BRETAGNE

ARTICLE 8.1 – FORMAT

  • un groupe unique, si cinq (5) équipes au maximum sont enregistrées,
  • une phase de groupes, de quatre (4) équipes maximum par groupe, puis de play‐offs, si plus de cinq (5) équipes sont enregistrées. Les groupes devront comporter un nombre équivalent d’équipes, dans la mesure du possible.

La composition des groupes et le déroulement des matches devront être communiqués 48 heures avant le tournoi aux équipes participantes.

ARTICLE 8.2 – CONSTITUTION DES GROUPES

  1. Les groupes seront constitués en fonction du classement général du Championnat de Bretagne en cours.
  2. Dans le cas de deux groupes, la répartition est la suivante :

Groupe A : 1er – 4ème – 5ème – 8ème – 9ème

Groupe B : 2ème – 3ème – 6ème – 7ème – 10ème

  1. Dans le cas de trois groupes, la répartition est la suivante :

Groupe A : 1er – 6ème – 7ème – 12ème

Groupe B : 2ème – 5ème – 8ème – 11ème

Groupe C : 3ème – 4ème – 9ème – 10ème

  1. Dans le cas où un club a enregistré plusieurs équipes pour le tournoi, celles‐ci ne pourront pas figurer dans la même poule, et doivent donc être ajoutées au chapeau suivant.

ARTICLE 8.3 – PHASE DE GROUPE

Toutes les équipes d’une même poule se rencontrent une fois.

ARTICLE 8.4 – MATCHES DE CLASSEMENT (TOURNOIS)

  1. Dans le cas d’un groupe unique, le CCO peut décider, avec l’accord des équipes participantes et si le temps le permet, de faire jouer des demi‐finales croisées (1er contre 4ème, 2ème contre 3ème) ou une finale simple (1er contre 2ème).
  2. Dans le cas de deux (2) groupes, les deux (2) meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiés pour disputer les matches de classement. Leur format est décidé par le CCO, en accord avec les clubs participants et les arbitres officiels. Il peut donner lieu à des demi‐finales où les premiers rencontrent les seconds, ou une finale simple, avec les deux premiers de chaque poule, et éventuellement entre chaque équipe ayant terminé au même rang.
  3. Dans le cas de plus de trois (3) groupes, les premiers et la meilleure équipe classée seconde disputeront les demi‐finales. Celles‐ci seront ensuite tirées au sort.
  4. Dans le cas de plus de quatre (4) groupe, les deux premières équipes disputeront les quarts de finale. Celles‐ci seront ensuite tirées au sort.
  5. Le CCO devra indiquer ses décisions sur la tenue des play‐offs et leur format, au plus tard, à l’issue de la phase de poules.
  6. En cas de non tenue des matches de classement, les équipes seront créditées de points au classement général en fonction de leur rang descendant, avec saut de place en cas d’ex‐æquo.

ARTICLE 8.5 – ENCHAINEMENT DES MATCHES

  1. Lors du tournoi, une même équipe ne peut pas disputer consécutivement plus de deux (2) matches.
  2. Si toutefois l’ordre des matches ne le permet pas, l’équipe disposera d’une pause de dix (10) minutes.

ARTICLE 8.6 – DURÉE DES MATCHES

Dans la mesure du possible,

  1. Les matches de poules sont joués suivant deux (2) mi‐temps de dix (10) minutes. Le temps peut être augmenté en cas de poule unique à trois ou quatre équipes.
  2. Les matches de play‐off, les matches de classement et la finale sont joués de la manière suivante :
    1. le temps réglementaire est composé de deux (2) mi‐temps de douze (12) minutes pour les play‐offs, et de deux (2) mi‐temps de (15) minutes pour la finale. Pour les matches de classement, le temps est laissé à l’appréciation du RC et des organisateurs.
    2. si à l’issue du temps réglementaire, les deux équipes sont à égalité, le RC pourra décider de prendre en compte ou non, les règles définies par l’ECB, qui se décline dans cet ordre :
  1. une prolongation de deux (2) fois cinq (5) minutes,
  2. une prolongation de cinq (5) minutes avec la règle de la “mort subite”,
  3. une séance de tirs aux buts.

Le choix définitif de la durée des rencontres doit être approuvé par le CCO

ARTICLE 8.7 – ANNONCE DES INFORMATIONS DES MATCHES

Les arbitres doivent fournir au CCO et aux organisateurs de la journée, les scores à l’issue des matches en détaillant le nombre de buts et de points, ainsi que le nombre de cartons de chaque type pour chaque équipe. L’ensemble des cartons distribués doit être mentionné dans un fichier précisant le nom, le prénom, le n° de maillot, le club du joueur concerné, la raison de la sanction, ainsi que le match concerné. L’arbitre doit également indiqué dans un fichier séparé les renforts exceptionnels utilisés par une équipe, et les éventuelles irrégularités observées.

ARTICLE 8.8 – ATTRIBUTION DES POINTS EN PHASE DE GROUPE DES TOURNOIS

En phase de poule les points seront attribués selon le système édicté par le règlement des compétitions de la ligue, soit 4 points pour la victoire, 2 point pour le match nul et 1 point pour la défaite.

ARTICLE 8.9 – PARTAGE EN CAS D’EGALITE EN PHASE DE GROUPE DES TOURNOIS

Si deux équipes ont le même nombre de points à l’issue de la phase de poule, elles seront départagées dans l’ordre des règles indiquées :

  1. Meilleur goal‐average général,
  2. Meilleure équipe au nombre de points totaux marqués, correspondant à la somme des un (1) et trois (3) points marqués,
  3. Meilleure équipe au nombre de buts marqués,
  4. Plus petit nombre de carton rouges 
  5. Plus petit nombre de carton noirs
  6. Plus petit nombre de carton jaunes
  7. Une séance de tirs aux buts.

ARTICLE 8.10 – PENALITES SPORTIVE LIEES AU PRET DE JOUEURS

Les prêts de joueurs doivent être réduits au minimum. Chaque équipe doit faire l’effort de présenter un effectif suffisant pour disputer les rencontres. Dans cette optique, les pénalités sportives suivantes sont prévues.

i. Une équipe présentant moins de sept (7) joueurs sera automatiquement déclarée forfait quelque soit le nombre de joueurs qu’elle réussira à se faire prêter. Si toutefois le match se déroulait, il serait considéré comme amical et indépendant du championnat.

ii. Une équipe ayant recours au prêt de joueurs ne devra, en aucun cas, voir son effectif total (hors joueurs blessés) dépasser dix (10) joueurs. L’effectif total (hors joueurs blessés) incluant les joueurs prêtés ne pourra pas non plus dépasser l’effectif de l’équipe adverse.

iii. Une équipe ayant recours à un ou plusieurs prêts de joueurs pourra jouer le tournoi et y être classé  normalement si les conditions énoncées précédemment sont respectées. Toutefois, pour chaque joueur prêté utilisé simultanément au cours d’un match, un club se verra retranché un point, le total ne pouvant être en dessous de 1.

PARTIE 9 – LE CHAMPIONNAT DE BRETAGNE

ARTICLE 9.1 – FORMAT

Les matches du championnat se disputent entre équipes de même division, sur deux (2) mi-temps de trente (30) minutes.

Par division, les matches d’une journée sont organisés sur le même milieu et par le même organisateur. Dans la mesure du possible, chaque équipe recevra et organisera donc une journée.

Les matches de la journée se succéderont et ne se joueront pas sur deux terrains distincts. Chaque équipe présente devra désigner des joueurs pouvant être sollicités pour arbitrer.

ARTICLE 9.2 – ATTRIBUTION DES POINTS LORS DES MATCHES DE CLASSEMENT

Lors des matches de championnat, les points sont attribués comme suit :

  1. Seules les équipes inscrites suivant les conditions de l’article 1.2 du présent règlement marquent des points.
  2. Le comité sportif compétent décide de l’attribution des points et les communique à l’ensemble des clubs à l’issue de chaque journée. Les réclamations feront l’objet d’une commission exceptionnelle s’il y a lieu.
  3. L’attribution des points à l’issue d’une journée de 2ème phase du championnat est faite après chaque match :

Vainqueur : 4 points

Match nul : 2 points

Vaincu : 1 point

Forfait : 0 point

ARTICLE 9.3 – PENALITES SPORTIVE LIEES AU PRET DE JOUEURS

Un point sera soustrait par joueur prêté et par match. De même, un point sera automatiquement attribué à l’équipe adverse par joueur prêté. 

Chaque équipe ne pourra pas dépasser 4 points par match ni obtenir moins de 1 point par match (sauf forfait).

Dans le cas où les deux équipes se font prêter des joueurs, les pénalités et points de compensation liés à chaque prêt de joueur sont additionnés. Aucune équipe n’obtiendra plus de 3 points pour ce match.

Une équipe présentant moins de sept (7) joueurs sera automatiquement déclarée forfait quelque soit le nombre de joueurs qu’elle réussira à se faire prêter. Si toutefois le match se déroulait, il serait considéré comme amical et indépendant du championnat.

Une équipe ayant recours au prêt de joueurs ne devra, en aucun cas, voir son effectif total (hors joueurs blessés) dépasser dix (10) joueurs. L’effectif total (hors joueurs blessés) incluant les joueurs prêtés ne pourra pas non plus dépasser l’effectif de l’équipe adverse.

ARTICLE 9.4 – PARTAGE EN CAS D’EGALITE A L’ISSUE DU CHAMPIONNAT

En cas d’égalité entre deux ou plusieurs équipes à l’issue de la seconde phase, les règles suivantes déterminent leur position au classement général:

  • Le goal-average général ,
  • Le nombre de buts inscrits,
  • Le nombre de matches joués au complet,
  • Plus petit nombre de cartons rouges concédés au cours du championnat,
  • Plus petit nombre de cartons noirs concédés au cours du championnat,
  • Plus petit nombre de cartons jaunes concédés au cours du championnat,
  • Tirage au sort.

ARTICLE 9.5 – ANNONCE DU CLASSEMENT

Le classement général du championnat est mis à jour et sera communiqué à l’ensemble des clubs à l’issue de chaque journée du championnat. 

Le classement de chaque division sera communiqué à l’ensemble des clubs engagés dans le championnat.

ARTICLE 9.6 – CLASSEMENT FINAL

Le classement final du Championnat de Bretagne est le classement général à l’issue des PLAYOFF.

ARTICLE 9.7 – TROPHÉE OU OBJET D’ART

L’objet d’art, attribué par la LBSG, est la propriété de la LBSG. Il est remis à l’issue de la dernière journée à l’équipe terminant première du classement général de la Première Division du Championnat de Bretagne de Football Gaélique. Pour la saison suivante, les tenants du titre sont tenus de rendre l’objet d’art soit :

  • en le renvoyant au siège de la Ligue Bretonne de Football Gaélique par les soins du club tenant et à ses frais et risques avant le 7ème jour précédant la date de la dernière journée de championnat.
  • en le présentant aux organisateurs de la dernière journée de la Première Division du Championnat de Bretagne de Football Gaélique, pour pouvoir ensuite le remettre au nouveau vainqueur du championnat.

PARTIE 7 – VALIDITÉ DU PRÉSENT RÈGLEMENT

ARTICLE 73 – VALIDITÉ

Ce règlement n’est valide qu’après acceptation et ratification du CCC-Brittany, après avis consultatif de la GGE et de la FFSG

ARTICLE 74 – RATIFICATION

Ce règlement doit être mis à la disposition du CCC-Brittany, sept (7) jours avant la date de réunion qui traite la ratification du présent règlement. Le document ratifié doit être ensuite mis à disposition des clubs affiliés, des membres de la LBSG, du comité sportif compétent et du bureau de la FFSG.

ARTICLE 75 – MODIFICATION

Le règlement pourra être modifié, à tout moment, en tout ou partie, par une délibération du CCC-Brittany.

ARTICLE 76– CAS NON PRÉVUS

Les cas non prévus dans le présent règlement sont tranchés par le comité sportif compétent.

GLOSSAIRE

CCC-Europe : Competitions Control Commitee de l’ECB

CCC-Brittany : Comité de Contrôle des Compétitions de la Ligue Bretonne de Football Gaélique

CSF : Comité Sportif de la Fédération de Football Gaélique

ECB : European County Board

GGE : European County Board Management Commitee

GAA : Gaelic Athletic Association

LGFA : Ladies Gaelic Football Association

FFSG : Fédération Francaise des Sports Gaéliques

LBSG : Ligue Bretonne des Sports Gaéliques

CCO : Responsable de la Compétition